Twitter
Facebook
Google Plus
Linkedin
Viadeo

Sylvain BLONDIN « Dépression, quand tu nous tiens ! »

15 | 08 | 2013Posté par Sylvain BLONDIN

Mais quel est donc ce mal sournois qui nous attaque puis nous dévore ?

La dépression nerveuse est une maladie qui affecte  la zone de notre cerveau qui gère l’humeur et qui touche plus de 3 millions de français. Les émotions et l’affectivité ne fonctionnent plus correctement et entraînent d’autres troubles directement liés. Baisse d’énergie, tristesse, fatigue, troubles du sommeil, problème de concentration sont autant de signes qui doivent nous alerter.

Quand ces symptômes persistent, il est nécessaire d’en parler à sa famille, à ses amis, à son médecin et ne pas avoir peur de s’ouvrir aux autres afin de trouver les solutions adaptées à chacun. Cette maladie se soigne et ne doit jamais devenir une fatalité.

Méconnue, mal comprise par l’entourage, elle est malheureusement souvent ignorée et parfois même niée parce que détestée.  On confond souvent un  « coup de déprime » passager et une véritable dépression et les conséquences peuvent en être désastreuses. La dépression est la première cause de suicide : près de 70 % des personnes qui décèdent par suicide souffraient d’une dépression qui le plus souvent n’a pas été diagnostiquée ou traitée. Les dépressifs la subissent et doivent être soutenus et encouragés dans leurs avancées…aussi faibles soient-elles. Patience et écoute ne sont pas de simples mots, c’est l’essence même de la guérison.

Nous devons tous œuvrer contre cette maladie. Malheureusement, le nombre de patients qui consultent reste inférieur au nombre de personnes touchées par cette maladie. Une enquête de l’ANADEP en 2005, met en évidence ce déséquilibre et les données recueillies confirment l’ampleur des troubles dépressifs et anxieux dans la population générale française. Selon une enquête réalisée en 2005 par l’INPES, 19 % des Français de 15 à 75 ans (près de 9 millions de personnes) ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie. Les femmes semblent d’avantage touchées que les hommes puisque deux fois plus de femmes sont diagnostiquées dépressives. La maladie ne doit jamais être étouffée, elle doit être rapidement diagnostiquée afin d’être soignée.

Un sourire, une attention, un regard bienveillant, un intérêt pour celui ou celle qui souffre ne peut que lui faire du bien. Ne jugeons pas, jamais, car nul d’entre nous n’est protégé ni immunisé contre cette tristesse latente qui peut nous envahir.

Sachons garder notre âme d’enfant pour retrouver cette joie de vivre qui a pu nous échapper !

Association Big-Bang

Pour toute information complémentaire, adhérer ou soutenir notre association :

Site : www.asso-big-bang.eu

Contact mail info@asso-big-bang.eu 

Téléphone : + 33 3 29 83 20 12

Film sur les déserts médicaux : http://www.youtube.com/watch?v=WRN0mWGSDh4

0 Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez une question alors utiliser le forum pour une réponse sûre.

Votre Nom :

Votre commentaire: