Twitter
Facebook
Google Plus
Linkedin
Viadeo

« Les médecins généralistes se heurtent aux problématiques de santé »

07 | 06 | 2012Posté par Sylvain Blondin

La médecine générale prend en charge le suivi durable et les soins médicaux généraux d’une communauté. Le médecin généraliste assure le suivi, la prévention, les soins et le traitement des malades de sa collectivité, dans une vision à long terme de la santé et du bien-être de ceux qui le consultent. En quelques décennies, la profession s’est dégradée de plus en plus. En effet, le montant de la consultation et de la visite à domicile ne correspondent pas aux coûts de la vie. Les difficultés d’exercice dans les banlieues, dans les régions rurales, à la montagne, la baisse des dépenses exigée… Toutes ces problématiques n’arrangent rien. Moins de 25% des étudiants en médecine choisissent la carrière de médecin généraliste et face à la féminisation de la profession, celle-ci se déroule principalement en tant que salarié.

Plus les années passent plus la disparition progressive du « médecin de famille » va se faire ressentir. Les soins seront alors assurés par les consultations des hôpitaux et des dispensaires.

L’association Big-Bang lutte contre les désertifications médicales pour une proximité des soins équitable à tous. Le président, Sylvain BLONDIN étend ses actions notamment dans les zones rurales qui sont les plus touchées par ces difficultés d’accès aux soins. La médecine générale est touchée de plein fouet dans ces zones sous dotées. La population des médecins est de plus en plus vieillissante et les zones rurales n’attirent pas les jeunes médecins généralistes.

Malgré toutes les solutions envisagées (mise à disposition de locaux, faible loyer, allocation de bourse…), rien n’y fait. Seulement 7 étudiants à trois ou quatre années de leur future installation ont à ce jour signé un contrat avec le département et sur ces 7 futurs médecins généralistes, 5 sont des femmes qui ne travailleront pas à temps plein lorsqu’elles auront à charge leurs enfants.

 Difficile à gérer, prenante, chargée de responsabilités et pas assez rémunérée, la médecine générale suscite de moins en moins de vocations, notamment chez les étudiants qui la méconnaissent et qui en ont peur.

Parmi les propositions de Sylvain BLONDIN, celle de créer des pôles pluridisciplinaires de santé y figure. En effet, cette solution pallierait aux désertifications médicales dans les zones rurales et celles-ci pourraient avoir accès aux soins plus facilement. De plus, le fait que tous les praticiens soient regroupés dans un même lieu favoriserait leur échange e leur intégration dans les zones méconnues et sous médicalisées.

Plusieurs solutions aux problématiques de santé sont développées dans l’ouvrage de Sylvain BLONDIN « Zones rurales… A votre santé » dont la sortie est prévue pour le 15 JUIN. 

0 Commentaires

Poster un commentaire

Si vous avez une question alors utiliser le forum pour une réponse sûre.

Votre Nom :

Votre commentaire: