Twitter
Facebook
Google Plus
Linkedin
Viadeo

La cardiologie, bientôt en crise

15|08|2013 04:08:41Posté par Sylvain BLONDIN

Pas une semaine ne passe sans que la grande presse évoque les problèmes de démographie médicale à venir, et les inquiétudes de la population française face à ce qui est devenu sa préoccupation première : la Santé. La spécialité «Cardiologie et Maladies vasculaires» a connu un développement spectaculaire depuis vingt ans, y compris dans ses effectifs. Mais elle connaîtra elle aussi un déclin démographique dans les prochaines années.

L'analyse de la densité en Cardiologues fait apparaître de fortes disparités entre les régions, mais aussi à l'intérieur d'une même région. Pour une moyenne nationale de 9.4 cardiologues pour 100 000 habitants, certaines régions comme la Picardie sont à seulement 6,1 …

La demande de soin en pathologie cardio-vasculaire va inévitablement augmenter et se diversifier. D’autant plus, que les populations sont vieillissantes, et l’espérance de vie rallongent (1 trimestre par an), entrainant des pathologies nouvelles et de plus en plus lourdes à...

...

Disparition des gynécologues

15|08|2013 04:08:25Posté par Sylvain BLONDIN

La gynécologie médicale fit son apparition dans la vie des femmes en 1950.

Cette médecine à d’emblé pris en charge la reproduction, la vie génitale et la médecine des femmes en général.

Dix ans plus tard on créât un diplôme universitaire. La gynécologie prend alors en charge la prévention et le suivi des maladies survenant à chaque étape de la vie génitale d’une femme (contraception, orthogénie, grosses et maladies d’organes).

Hélas ce diplôme spécifiquement français à été supprimé en 1984 et la gynécologie médicale est désormais engloutie dans la vaste spécialité de gynécologie-obstétrique, qui comprend essentiellement chirurgie et accouchement.

Peu d’étudiants se dirigent vers l’obstétrique en raison de la pénibilité du métier d’accoucheur et de son risque judiciaire, sinon ils le font par défaut en espérant se réorienter plus tard. De plus le numerus clausus réduit le nombre de médecins, seulement 27 postes d’internes sont formés par an.

Les cabinets ferment un à un, et...

...

La santé : ce n’est pas mon problème !

15|08|2013 04:08:19Posté par Sylvain BLONDIN

Encore hier soir à l’émission « Des Paroles et des Actes » de David PUJADAS sur France2, quel candidat à l’élection présidentielle de 2012 nous a parlé de la santé ? La réponse est simple, AUCUN !

A 10 jours de l’élection, et après bien des relances, l’association Big-Bang n’a reçu aucune réponse au dossier de santé qu’elle a envoyé au mois de Mars à tous les candidats aux présidentielles.

Il relatait toutes les actions et les problèmes que son président Sylvain BLONDIN dénonce. Une charte accompagnait ce dossier. Elle devait être signée par tous les candidats à l’élection présidentielle 2012 pour prouver aux Français qu’ils s’engageaient à prendre les mesures nécessaires, afin de pallier aux problématiques de santé en France, et notamment de lutter contre les désertifications médicales, et d’offrir des soins de proximités équitables à tous. Combien de réponses l’association a-t-elle reçues ? AUCUNE !

C’est fort intéressant ! C’est une démarche citoyenne exemplaire ! Nous allons...

...

La précarité des personnes âgées

15|08|2013 04:08:11Posté par Sylvain BLONDIN

C’est par le nombre important d’entrées des personnes âgées dans les centres d’accueils pour SDF quela FondationAbbéPierre s’est rendue compte que cette tranche d’âge se retrouve délaissée par tous les services de notre société. En effet, 600 000 personnes âgées vivent avec le minimum vieillesse qui s’élève à 600euros par mois, soit en-dessous du seuil de pauvreté.

La population française est de plus en plus vieillissante à cause du nombre de départ à la retraite de la génération du baby-boom. Le montant de la retraite diminue alors que celui des loyers n’arrête pas d’augmenter.La Fondation Abbé Pierre évalue à plus d’1 million le nombre de personnes âgées qui seront en-dessous du seuil de pauvreté dans 10ans. De plus en plus de personnes-âgées sont en situation de dépendance, c’est-à-dire qu’il est impossible pour elles d’effectuer des activités de la vie quotidienne et de s’adapter à son environnement seules.

L’espérance de vie augmente, mais ces années     gagnées,...

...

La situation préoccupante des femmes enceintes et des enfants

15|08|2013 04:08:20Posté par Sylvain BLONDIN

Aujourd’hui, l’accès aux soins représente un nouveau débat dans l’égalité entre les hommes et les femmes. En effet, 68% des femmes enceintes n’ont pas accès aux soins prénataux et plus de la moitié présente un retard dans le suivi de leur grossesse selon Médecin du Monde. D’après l’OMS, près de 530 000 femmes décèdent chaque année pendant la grossesse ou l’accouchement. Les situations précaires des femmes ne cessent d’augmenter ce qui rend le suivi des grossesses très difficile à établir et de graves conséquences pour la période de grossesse. Un premier contact tardif avec un médecin, un nombre de consultations prénatales et d’échographies insuffisant, le manque de dépistage d’éventuelles pathologies liées à la grossesse, etc.

 Plusieurs facteurs sont à l’origine de ces conséquences. Les étudiants en médecine sont de moins en moins attirés par le métier de gynécologue obstétricien, le numerus clausus limite le nombre de place de médecins ce qui réduit considérablement le nombre de...

...

Quelle santé après les élections de 2012 ?

15|08|2013 04:08:28Posté par Sylvain BLONDIN

Alors que les élections présidentielles approchent à grands pas, nous pouvons remarquer que le domaine de la santé est toujours un point que les candidats abordent trop peu. Le système de la santé souffre et la situation se dégrade de plus en plus. L’indifférence des autorités sur les problèmes de santé publique ne résoudra en aucun cas ce problème. C’est pourtant un devoir politique de préserver et renforcer le niveau de santé des citoyens.

Pourtant, l’association BIG-BANG s’est chargée à plusieurs reprises de rappeler aux candidats l’enjeu important que représente la santé. En effet, elle a envoyé le 12 Mars une lettre qui leur était adressée en les invitant à évoquer les problématiques du système de la santé et à signer une charte d’engagements visant à mettre en place de nouvelles dispositions et un programme avec des mesures efficaces et durables . L’association propose plusieurs dispositions pour prévenir et anticiper l’avenir. La législation n’autorise pas à obliger un...

...

La proximité des laboratoires serait-elle menacée ?

15|08|2013 04:08:20Posté par Sylvain BLONDIN

Depuis l’ordonnance BALLEREAU, validée par l’ancienne Ministre dela Santé et des Sports Roselyne BACHELOT en Janvier 2010, l’existence des petites structures de laboratoires est menacée par leur remplacement par des plateformes d’analyses qui concentreraient des grands laboratoires d’analyses médicales et biologiques. D’ici 2016 cette ordonnance sera mise en place et la disparition des laboratoires de proximité sera établie. Tout cela pour faire des  économies en ces temps de crise. Une seule plateforme par département serait mise en place car les laboratoires seront munis de machines plus performantes et l’Etat souhaite également réduire le remboursement des examens sanguins, voilà pourquoi les laboratoires doivent se regrouper.

Cette ordonnance intègre la médicalisation des processus. En effet, la présence des médecins biologistes est obligatoire pour toutes les étapes de l’analyse biologique. De plus, un qualiticien sera responsable de vérifier l’accréditation du laboratoire....

...

La pénurie des dentistes

15|08|2013 04:08:50Posté par Sylvain BLONDIN

Les chirurgiens dentistes font parti des professions médicales au même titre que les médecins et les sages-femmes. Ils sont formés au bout de 6 ans d’études. La Drees(Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques) a évalué au 1er Janvier 2009, 41 116 praticiens en France métropolitaine, soit 67 praticiens pour 10 000 habitants. Le nombre d’admis en 2ème année a atteint 1 097 à la rentrée 2009. L’âge moyen des praticiens en activité a atteint 48ans en 2009, soit près de 3ans de plus qu’en 2000. 60% d’entre eux ont entre 40 et 59ans mais la classe d’âge la plus importante se situe entre 50 et 54ans. Dans les prochaines années, il est prévu un important départ à la retraite comme chez les médecins. Pour les chirurgiens dentistes, il est évalué à 20 000 praticiens.

Les praticiens dela HAUTE-NORMANDIEavaient en moyenne une trentaine de patients par jour. En effet, 700 praticiens pour 1 800 000 habitants sont insuffisants.

Les jeunes dentistes s’installent...

...

Sylvain BLONDIN dénonce la difficulté d’accès aux soins dans les banlieues

15|08|2013 04:08:49Posté par Sylvain BLONDIN

La désertification médicale est un fléau qui touche aujourd’hui une majorité de zones en France, principalement rurales, dans lesquelles la population se retrouve abandonnée par les soins de proximité. On estime à 11 000 le manque de spécialistes  en France, pour la grande partie des généralistes. Dure réalité sur tout sur tout le territoire. Par conséquence, on retrouve ce problème dans toutes les professions médicales et paramédicales. Premiers concernés, les pharmacies, qui sans médecins et prescriptions, se retrouvent désertées par les patients.

 On parle beaucoup des zones rurales, mais on oublie souvent de parler d’une autre partie de la France et de la population, elles aussi délaissée par la médecine : les banlieues !

Avec 0,59 généraliste pour 1 000 habitants, les banlieues se trouvent aussi démunies face au problème de la désertification médicale.

 Plusieurs facteurs en sont la cause : premièrement, des  difficultés linguistiques, pour les résidents d’origine...

...

La pédiatrie en voie d’extinction par Sylvain BLONDIN

15|08|2013 04:08:21Posté par Sylvain BLONDIN

Alors que le taux de natalité ne cesse d’augmenter, la France est l’un des pays européens où l’on compte le moins de pédiatres. L’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme et dénoncé une pénurie des professionnels de cette spécialité qui concerne aussi bien les hôpitaux que le secteur libéral, même si ce dernier est beaucoup plus touché. Avec 2 500 spécialistes de la médecine de l’enfant, soit trois fois moins que la moyenne européenne, 5 300 enfants doivent se partager le même médecin. Il faut parfois attendre six mois pour obtenir un rendez-vous !

 

Devant une pénurie qui tend à s’amplifier dans les années à venir, il devient impératif de former davantage de professionnels. Les nouveaux diplômés ne suffiront pas à compenser les départs à la retraite. L'âge moyen des pédiatres exerçant en France recensés par l'Ordre des médecins est de 54 ans pour les hommes et de 48 ans pour les femmes, ainsi en 2011, plus des trois quarts...

...