Twitter
Facebook
Google Plus
Linkedin
Viadeo

Sylvain BLONDIN dit « La méningite, fléau du 21ème siècle »

22|05|2014 11:05:54Posté par Sylvain BLONDIN

La méningite est une inflammation des méninges*

*Enveloppes de la moelle épinière et du cerveau dans lesquelles circule le liquide céphalorachidien.

Deux types d’infections : virale (très peu de risques,  ses symptômes peuvent être assimilés au virus de la grippe) ou bactérienne. Cette dernière ne bénéficie pas des mêmes « traitements » Elle peut s’avérer très grave et mène souvent à la mort (500 cas annuels causant plus de 30 décès) Les enfants et les jeunes adultes sont les plus exposés aux risques.

D’autres facteurs peuvent  causer une méningite tels que  les maladies cancéreuses, le lupus érythémateux, une rougeole mal soignée, des parasites, des champignons, etc.

Selon le BEH (Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire) les infections causées par le méningocoque (bactérie) sont en baisse depuis 2008. Cette bactérie qui n’engendre, le plus souvent, pas de maladie, peut s’installer au fond de la gorge et causer deux types d’infection (touchant principalement les jeunes) ;...

...

Sylvain Blondin revient sur « Le scandale sanitaire de la viande de cheval !» 1ère partie

15|08|2013 04:08:41Posté par Sylvain BLONDIN

L’agence suédoise de sécurité alimentaire a trouvé des traces de viandes de cheval dans les boulettes de viande vendues dans les  cafétérias des magasins Ikea. En Grèce, c’est de la viande de cheval dans du bœuf surgelé importé de Roumanie. Ce sont les dernières nouvelles de ce début de semaine, suite au scandale de la viande de cheval retrouvé dans les lasagnes Findus. Et cela ne s’arrête pas là. Au moins six pays affirment avoir trouvé du cheval dans des lasagnes surgelées: la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suisse, la Suède et la Norvège.

Comment en est-on arrivé là ? Plusieurs hypothèses sont mises en avant, notamment une loi de 2008 qui interdit aux attelages appelés « caruta [1]» de circuler sur les routes. On les considère en effet comme responsables de 10% des accidents de la route. Il faut noter qu’ils sont toutefois autorisés à circuler sur les chemins de campagnes. On accuse également la motorisation de l’agriculture, qui a envoyé directement certains chevaux...

...

Sylvain BLONDIN « Dépression, quand tu nous tiens ! »

15|08|2013 04:08:44Posté par Sylvain BLONDIN

Mais quel est donc ce mal sournois qui nous attaque puis nous dévore ?

La dépression nerveuse est une maladie qui affecte  la zone de notre cerveau qui gère l’humeur et qui touche plus de 3 millions de français. Les émotions et l’affectivité ne fonctionnent plus correctement et entraînent d’autres troubles directement liés. Baisse d’énergie, tristesse, fatigue, troubles du sommeil, problème de concentration sont autant de signes qui doivent nous alerter.

Quand ces symptômes persistent, il est nécessaire d’en parler à sa famille, à ses amis, à son médecin et ne pas avoir peur de s’ouvrir aux autres afin de trouver les solutions adaptées à chacun. Cette maladie se soigne et ne doit jamais devenir une fatalité.

Méconnue, mal comprise par l’entourage, elle est malheureusement souvent ignorée et parfois même niée parce que détestée.  On confond souvent un  « coup de déprime » passager et une véritable dépression et les conséquences peuvent en être désastreuses. La dépression est la...

...

Sylvain BLONDIN aborde « Etudiants en médecine et jeunes diplômés : les référents installations à votre service ! »

15|08|2013 04:08:13Posté par Sylvain BLONDIN

Rappelons la proposition de la ministre de la santé, Marisol TOURAINE : des subventions pour les nouveaux médecins arrivants afin de faciliter leur installation en zones rurales. Tout ceci fait partie du plan de lutte contre les déserts médicaux, le « Pacte territoire santé ». Depuis le 1er février, des référents installations ont été nommés dans les ARS de chacune des 27  régions, pour aider, informer, orienter et accompagner les jeunes médecins dans une installation en zone rurale. C’est une des premières mesures du "Pacte territoire santé" qui entre en vigueur.

Comment cela va-t-il se mettre en application ? Les référents installations vont aller à la rencontre des jeunes étudiants et diplômés en leur donnant des informations et des réponses concrètes et en leur parlant des aides à l’installation qui ne sont pas toujours connues. Ils sont également présents en tant qu’intermédiaire entre l’ARS et autres organismes, jouant un rôle essentiel dans une installation. Les...

...

Sylvain BLONDIN nous parle « De la santé à l’e-santé »

15|08|2013 04:08:06Posté par Sylvain BLONDIN

La « e-santé » ou après les visites médicales par webcams interposées, la vente de médicaments par internet. En effet, la ministre de la santé, Marisol Touraine, autorise lespharmaciens à utiliser Internet pour vendre leurs médicaments, depuis le vendredi 21 décembre 2012. La décision est désapprouvée par le Conseil national de l’ordre despharmaciens qui y voit un danger de surconsommation médicamenteuse et une aubaine pour ceux qui voudraient s’enrichir, en profitant des avantages de l’e-santé.

Au niveau européen, plus d’une quinzaine de pays ont légalisé la vente de médicaments sur internet, à certains degrés de législation près. La vente de médicaments en ligne s’est légalisée un peu partout en Europe depuis quelques années, s’adaptant à la société actuelle et aux nouveaux systèmes d’achat.

Peut-on border à un simple commerce la vente de médicaments ?

Rappelons que jusqu’à ce jour, les français pouvaient acheter des médicaments en ligne, dans des officines autorisées à...

...

Le parcours de soins : les spécialistes avantagés

15|08|2013 04:08:39Posté par Sylvain BLONDIN

Le parcours de soin et le dispositif du médecin traitant : chaque patient doit déclarer un médecin traitant, sans quoi le remboursement de la consultation ne se fera qu’à 30 %. Il en est de même pour une consultation chez un spécialiste, si le médecin traitant prescrit une visite chez un médecin spécialiste, la visite sera remboursée à 70%, sans quoi elle ne le sera qu’à 30%.

L’ambition première de cette réforme de 2004 était de simplifier et mieux coordonner les soins aux patients. Mais finalement, la réforme n’a pas eu le but escompté puisqu’elle n’a pas apporté une meilleure organisation même si elle a malgré tout permis une amélioration de la qualité des soins.

Mais dans son dernier rapport annuel, la Cour des comptes montre du doigt la réforme du parcours des soins. Elle souligne un fait important : le dispositif du médecin traitant aurait bénéficié plus aux spécialistes qu’aux généralistes, qui étaient pourtant censés être la clef de voûte de l’organisation de la réforme....

...

Une subvention inutile pour remédier aux déserts médicaux !

15|08|2013 04:08:38Posté par Sylvain BLONDIN

Depuis plusieurs années, les déserts médicaux font partie des problèmes au centre de la politique ministérielle. La subvention de 4 600 euros par mois promis aux jeunes généralistes, par Marisol TOURAINE ministre de la santé, n’est certainement pas la solution qui va résoudre d’un coup le problème d’installation des jeunes médecins en zones rurales.

L’installation en zone rurale entraîne un changement radical de vie et comment être sûr que cette promesse de subvention ne sera pas remise en cause au prochain mandat ministériel ? Quelles solutions avons-nous alors pour attirer ces jeunes médecins ? Ces zones manquent cruellement de… tout ! Les services minimums ne sont souvent pas assurés, la poste, les transports, l’éducation nationale, les magasins etc… On ne demande pas aux jeunes généralistes de simplement s’installer mais d’investir, ce qui est un poids énorme dans ces conditions.

Il faut aussi mettre en évidence le fait qu’il y a un manque d’information chez les étudiants en...

...

Orthophoniste : une profession mal reconnue

15|08|2013 04:08:56Posté par Sylvain BLONDIN

La vie moderne ne pardonne plus le moindre problème de communication. Il ne s’agit même plus de se faire comprendre, mais d’être en mesure de convaincre. Les orthophonistes restent les seuls professionnels à pouvoir corriger ces problèmes.

Aujourd’hui, chacun d’entre nous est susceptible d’avoir à faire à un orthophoniste dans sa vie. Que ce soit pour des problèmes de dyslexie à l’enfance ou pour un début d’Alzheimer à la vieillesse. Ces cas ne sont pas les seules pathologies prises en charge par les orthophonistes.

Un défaut d’élocution suite à un accident vasculaire cérébral, l’apprentissage du langage œsophagien après une opération ou même des problèmes de déglutitions sont soignés par les orthophonistes. Cela concerne beaucoup plus de maladies qu’on ne pense.

Un secteur paramédical par conséquent indispensable à la santé publique mais qui connaît pourtant une très grave pénurie. Alors que la moyenne nationale est de 30 praticiens pour 100 000 habitants, elle tombe à 22 en...

...

Les personnes âgées : victimes de la désertification médicale

15|08|2013 04:08:47Posté par Sylvain BLONDIN

Sylvain BLONDIN a déjà évoqué la précarité des personnes âgées lors d’un récent communiqué de presse. Preuve de ce qu’il avançait, la ville de St Brieuc et sa région témoignent de la problématique des désertifications médicales en France et plus particulièrement dans les zones rurales.

A cause de ces désertifications médicales, l’agenda des médecins qui résistent aux zones rurales est complètement chargé. Ils ont des rendez-vous prévus plusieurs mois à l’avance en dépit de leur vie privée.

 C’est pourquoi, entre minuit et 8heures, le seul moyen d’être pris en charge par un médecin est de se diriger vers les urgences. Malheureusement, lorsque nous habitons en pleine campagne, celles-ci se trouvent très souvent trop éloignées. Ce n’est pas facile pour les habitants en zones rurales et encore moins pour les personnes âgées !

Les jeunes médecins ne veulent pas venir exercer en milieu rural par peur d’avoir autant d’heures de travail que leurs prédécesseurs.

Malgré plusieurs mesures...

...

Pénurie d’ophtalmologistes !“

15|08|2013 04:08:52Posté par Sylvain BLONDIN

La profession d’ophtalmologiste est menacée… Les praticiens sont inquiets !

« On est au seuil d'une catastrophe sanitaire » estime le président de leurs syndicats.

Comme pour toutes les autres branches de la santé, en cause, les nombreux départs en retraite, l’augmentation des activités, et le numérus clausus instauré inadapté. Aujourd’hui on ne forme que 80 spécialistes par an alors qu’il en faudrait le double. Conséquence, on estime que leur effectif devrait décroître de 44% dans les 20 prochaines années, c’est la diminution la plus rapide dans le domaine de la santé.

Mais d’autres facteurs entre en ligne de compte. L’héliotropisme médical, l’installation des médecins sur les côtes française, est un fléau pour les professions médicales. Et la recherche du profit pousse les praticiens à s’installer à Paris. Dans le reste de la France les délais pour prendre rendez-vous peuvent atteindre un an, voire plus.

Ces longs délais d'attente peuvent menacer la santé des patients. Le...

...